Pages

«Car je soutiendrai toujours qu'en parlant d'eux-mêmes, les grands hommes parviennent à se dépasser et les hommes quelconques à devenir quelqu'un. En effet, il s'agit d'un domaine où les passions, l'intérêt, la profonde connaissance, etc., ne laissent pas de place à l'affectation, à la sophistication, etc., c'est-à-dire à ce qui corrompt au plus haut point l'éloquence et la poésie; en effet, on ne peut se contenter de lieux communs lorsqu'on parle de soi : ce sont la nature et le cœur qui dictent nos propos, et l'on parle avec inspiration, plénitude, passion. Ainsi, quand on dit qu'il est utile aux écrivains de traiter de sujets d'actualité, on devrait dire qu'il leur est plus utile encore de parler d'eux-mêmes, même si parler de soi ne semble pas à première vue intéresser les auditeurs, mais il n'en est rien.» Giacomo Leopardi, Zibaldone, p.29

lundi 1 mai 2017

La différence sexuelle

C'est la différence entre toucher un objet et se toucher.

3 commentaires:

  1. Encore que ... c ' est pas gagné ! ;;))

    RépondreEffacer
  2. Faudrait que les gens se touchent davantage... En tout cas, quand je vois ça, ça me touche. Toi qu'est-ce que tu touches quand tu te tâtes? moi en tout cas, je touche pas du bois.. :D

    RépondreEffacer
  3. Partout ! Le sexe et l ' affection sont peut-être les deux seules raisons de vivre - Et c ' est pas du bois ... encore que ... ;;))

    RépondreEffacer